141 – la fuite

Il y a dans les poèmes

Des animaux

Qui parlent ou vont très lentement

Aux enterrements

Des fourmis un peu trop grandes

Des tamanoirs et des harengs

Saur saur saur

Les poèmes sont des zoos

Dont les enfants effacent les barreaux

Des cages

S’enfuient des loups des pélicans

Des grenouilles et des bœufs

Ça galope vers la sortie

On voit passer la mouche du coche

Le vilain petit canard

Même une huître avec sa perle

Un héron au long cou

Avec un chapeau sur la tête

Qui ne lui appartient pas

Une chenille un chat

Et un raton laveur

Voire plusieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut