190 – T’avoir perdue

Écrire le poids de ton absence

Sans que tout s’effondre

Sous la densité des phrases

De tout ce qui a disparu

Tu es le regret le plus vif

La blessure profonde

Celle qui empêche encore

De respirer

Les autres, éh bien tant pis,

Ils ont choisi leur voie

Mais toi ?

Je peux survivre à ça

Mais vivre ?

Je me relève à peine

Et encore chancelant

Je cherche ton visage

Parmi tous les absents

Tu n’es pas là

Pourtant c’est ton sourire

Mon dernier souvenir

Et ma confiance en toi

Qui pourrait soutenir

L’écroulement soudain

Des digues

Ta disparition

Et c’est le monde entier

Qui a basculé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut