5. Dans le train

Une façon un peu enfantine de pencher la tête sur le côté, les cheveux sages, coupés au carré, une moue comme innocente, des ongles légèrement rongés, la jupe au dessus du genou qui remonte à mi-cuisse lorsqu’elle s’assoit mais qu’elle tire pour se couvrir un peu plus. Elle retire ses chaussures dans le train, de retour après une journée bien remplie. L’ordinateur sur les genoux, un Mac, gris perle, assorti à sa robe, à ses yeux aux reflets de mer bretonne un matin de tempête, l’ordinateur sur lequel la pulpe de ses doigts court : un dernier message à rédiger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.