Non classé

11 décembre – Daniel

Je pose la question. On peut encore poser des questions ? Pourquoi chauffer la maison entière quand c’est moi qui ai froid ? Je me réchauffe, et à la limite je réchauffe ma famille, mais est-ce que je dois fournir du chauffage aux pièces vides dans lesquelles ne vient jamais personne ? Pourquoi pas mettre

11 décembre – Daniel Lire la suite »

8 novembre – Geoffroy

Ne vous remémorez-vous pas la période pourtant pas si lointaine où chaque chose, et chaque personne, avait une fonction précise qu’elle remplissait avec efficacité ? Le chevalier guerroyait, le serf cultivait et chacun des camps à la cour s’occupait à quoi il était destiné. L’ordre régnait. Qu’on est loin de ce temps béni ! Chacun

8 novembre – Geoffroy Lire la suite »

21 juillet – Laurent

Le bonheur, qu’est-ce que l’on peut vouloir d’autre ? Un pavillon, une femme, des enfants, un chien, une piscine peut-être, et des amis qui vous envoient du courrier. Le facteur est sympa : il fait presque partie de la famille. Il n’y a qu’un truc qui m’énerve. Un seul. Et plus les années passent, plus

21 juillet – Laurent Lire la suite »

9 juin – Félicien

À quel moment de l’évolution la course, devenue le jogging, a bien pu se transformer en running ? C’est un gag. Tu mets toujours un pied devant l’autre et tu avances. Vite. Longtemps. Si tu peux. Dans un petit short qui te met plus ou moins en valeur. Ou un pantalon de course, ou de

9 juin – Félicien Lire la suite »

L’évanaissance

Je laisse de moins en moins de traces. Disparition progressive. L'évanescence. Le mot même. A peine né, déjà évanoui. Toujours envisagé comme un mot-valise. Evanaissance. L'éva pourrait être évasion. L'un n'empêche pas l'autre. Eva, Eve. Le commencement de tout. Eve à naissance. Rêve. Année. Sens. C'est exactement cela. Le mot, on l'ignorait jusqu'à ouvrir un

L’évanaissance Lire la suite »

Retour en haut