Quand un hebdo s’attribue la note d’un blog

Je ne pensais pas voir un jour une chose pareille, mais une de mes notes a été reprise, in extenso, dans un hebdo local. 3000 signes, 2 feuillets, donc, pas simplement quelques phrases. Ce ne serait pas si inquiétant si, en plus, la note en question n’était pas présentée comme une interview réalisée par une journaliste de cet hebdo. Or, cette interview, c’est moi qui l’ai réalisée, par email. Et la personne interrogée n’a pas accordé d’interview au journal en question.
La presse qui se met à pirater les blogs, franchement, ça a de quoi étonner un peu, non ? Surtout, cela prouve la méconnaissance du fonctionnement de la blogosphère de certains journalistes (un beau métier, sur lequel je ne crache pas, je l’ai exercé douze ans). Comment les auteurs de ce forfait ont-ils pu imaginer que cela ne se verrait pas ?
Preuves à l’appui sur mon blog d’info locales, Le Rouennais.

[MAJ 7 février]L’explication est ici.

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Je comprends ton agacement, justifié.
    Mais cela ne refléterais pas la reconnaissance de la presse pour les blogs en général et ton travail en particulier.
    Celui qui est copié est considéré comme bon.
    Ceci n’excuse rien bien entendu.

  2. Jean-François>Si mon travail était bon, on aurait pu m’envoyer un petit mail, me demander l’autorisation de reproduction, et m’accorder la signature du papier : j’aurais accepté…

  3. Tu as parfaitement raison de monter au créneau. Sans vouloir cracher dans la soupe (je suis un ancien de cet hebdo), la démarche est grave.
    Quand on est journaliste, on est quand même censé être sensibilisé aux questions de droit d’auteur.
    Tu t’es fait voler… Tous les lecteurs de ce canard aussi…

  4. Qu’il s’agiss ou non d’une « erreur technique », j’espère que tu réclameras le paiement de ton article. De plus de en plus d’éditeurs et de sites internet semblent mépriser totalement le code de la propriété intellectuelle. Il me semble que si on ne se bat pas un peu pour le faire respecter, c’est une véritable invitation au plagiat.

  5. Les excuses de Liberté Dimanche

    Comme promis, Liberté Dimanche a publié ce matin un rectificatif.Suis-je satisfait ? Pas vraiment… J’avais demandé au téléphone à la journaliste que soit indiquée l’adresse Web du Rouennais… Une malencontreuse erreur technique aura peut-être coupé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.