Je serai à la soirée Netizen

L’art de la communication qui entoure la sortie du magazine Netizen est du grand art. D’un côté, on ne nous montre rien, tout en nous laissant entrapercevoir des choses : les photos publiées sur le blog du magazine ont juste ce qu’il faut de frustrant pour donner envie.
De l’autre, on nous prévient déjà que ce numéro 1 n’est pas aussi bien qu’on pourrait l’espérer, ce qui coupe l’herbe sous le pied aux détracteurs et autres oiseaux de mauvaise augure qui ne manquent pas de se pencher sur le berceau du nouveau-né.
J’attendrai donc jusqu’à mercredi soir, et la soirée parisienne de lancement de Netizen pour juger. Il y a bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds dans ce genre de soirée. Y aura-t-il, comme je l’ai déjà vu, une dresseuse de serpent ? Des danseuses brésiliennes ? Un sosie de Lara Croft ? De la vodka à volonté ? Des peoples dont je ne me souviendrais pas du nom ? De la musique techno qui empèche de parler ? Des petits fours au caviar ? Des macarons à la pistache ?
Quel suspens…
Je dis ça, et ça va ressembler à la salle de presse d’une bibliothèque municipale, avec plein de gens silencieux, magazine à la main, plongés dans leur lecture…

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.