J’ai pensé que #117

J’ai pensé que je n’étais plus vraiment le même, qu’on changeait, oui, qu’on ne se reconnaitrait pas, et puis que d’un coup le petit garçon de dix ans pouvait encore pointer son nez sous les alluvions accumulés pour dire à quel point il avait encore envie qu’on réalise ses rêves de gamin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.