12 – Supermarché

L’exercice imposé des courses n’offrait jusque-là que peu d’attrait. De samedi en samedi, c’est tout juste si les promotions en tête de gondole levaient encore le sourcil de l’homme contraint au ravitaillement. Le confit de canard par douzaines de cuisses, une caisse de rosé-pamplemousse offerte pour deux achetées, le deuxième paquet de crackers saveur olive-garrigue […]

11 – Jogging

L’homme se découvre une passion pour la course lorsqu’on lui intime de ne plus sortir de chez lui. Jusque-là, deux cents mètres jusqu’à la boulangerie lui semblait un horizon indépassable. Il a droit de trotter une heure ? Hors de question de ne pas en profiter. Les bienfaits du jogging s’imposent comme la chantilly sur […]

9 – Ecrire, à deux lettres près

L’homme a ceci de supérieur au virus qu’il peut se confiner. Le virus, lui, est contraint aux trajets, aux transports, aux changements de domicile. A peine un lieu de repos trouvé, il en cherche un nouveau. Il fait son chemin du moindre crachat. Un postillon lui suffirait. L’homme, lui, reste tranquille, assis, serein, l’œil affaissé. […]

7. Cloison

C’étaient des bruits parfois presque inaudibles.  Des sortes de chuintements, des glissements de matières les unes contre les autres, assourdies. Ou des chocs, bruts, distincts, métalliques. Il tentait de repérer des régularités qui expliqueraient les crissements. Des morceaux de craies cassés sur des tableaux noirs, peut-être. Une sonnerie stridente. Un éclat de voix. Une voix. […]

6. Velléités

Il n’y a pas d’habitude d’écriture, ni lieu, ni heure. Des velléités d’ordre, mais rien qui tienne plus que quelques jours. Les tâches s’imposent comme elles se présentent et leur hiérarchie dépend d’urgences qui me dépassent souvent. Ou je repousse tout à plus tard, sans trop savoir comment les choses se feront. Elles se feront. […]