20 minutes : du papier pour longtemps

Etonnant glissement de l'info, et du buzz… Comme quoi on ne maîtrise pas toujours ce qui se passe sur Internet. Depuis quelques jours, mon nom est associé à une information farfelue sur le web, qui risque bien de se retrouver dans un "vrai" journal en papier un de ces jours*.

Le 17 mai 2011, j'assiste à une conférence publique de Pierre-Jean Bozo et Antoine Clément de 20 minutes, au Club de la presse à Rouen. J'en fait un compte-rendu le 18 au matin sur ce site. Compte-rendu qui sera salué par Jean-Marie Charon, sociologue, spécialiste des médias, présent à cette conférence :

Charon

Une bonne synthèse ? Curieusement, elle donne lieu à des extrapolations qui me dépassent, et je passe pour celui qui aurait dit que 20 minutes arrêterait sa version papier en 2013. Cette élucubration tient à une reprise déformée de mon article sur le site Electron libre. Mon texte y est cité et déformé, sans lien ni mention de source dans un premier temps :

Electronlibre

J'interpelle le site, et mentionne l'absence de mention de la source, et la déformation des propos. Les propos ne seront pas rétablis. La source, elle, sera finalement mentionnée. C'est déjà ça. Même si j'insiste par mail et sur Twitter sur le problème d'interprétation.

Actualaloupe
Peu importe, la fausse information circule : elle est reprise sur Journalisme.info, malgré mes rectifications, puis, ce matin, dans la newsletter du très serieux journal professionnel Stratégies

 

Strategies

L'information, et elle est importante, c'est qu'à partir du moment où le taux d'équipement en smartphone dépassera 50%, 20 minutes devrait progressivement diminuer l'importance accordée au papier. Ce taux de pénétration sera dépassé en 2013, peut-être, en 2015, sans doute. Dire quand 20 minutes s'affranchira totalement du papier ? Aucune idée. L'info importante, c'est qu'un journal papier, et pas des moindres, organise sa stratégie pour les années à venir avec cette idée en tête : le papier va disparaître.

 

*[MAJ] Bingo : l'information est reprise en page 2 du quotidien Le Monde daté du 24 mai 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.