18 juillet – Frédéric

J’ai placé basque, puis, en partant du A, axoa. Comme ça que j’ai gagné la partie de Scrabble, simplement, efficacement, sans tricher. Basque, et axoa. Et veau, sur le deuxième A de axoa, parce que l’axoa se cuisine au veau, au veau haché au couteau, au veau qui a grandi à Espelette, et que toute autre recette n’aurait aucun sens. L’axoa, veau haché, piment, oignon, ail, et quelques secrets de cuisson qui font la fierté du Sud-Ouest. Pas de marque déposées, donc chacun s’arrange avec la simplicité de la formule initiale et ajoute, et change, et retranche un ingrédient ou deux, et l’axoa n’a bientôt plus que le nom de la tradition et rien à voir avec celui des grand-mères et d’avant, et d’avant encore. Rien à voir avec l’histoire qu’un nom qui, s’il permet toujours de l’emporter au Scrabble, n’est même plus le pâle reflet des souvenirs d’enfance des Espelettards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.