17 janvier – Anthony

Il faudrait toujours avoir un motif pour agir, une motivation, une raison. Il est pourtant prouvé, statistiquement, que le crime gratuit est le moins risqué de tous. Le meurtrier a toutes les chances de rester introuvable s’il n’a pas de mobile. Il plie la réalité à une volonté arbitraire, quasi aléatoire, et allez remonter jusqu’à lui après ça. Mettez une paire de ciseaux entre les mains d’un sociopathe de quatre ans, il ne trouve pas longtemps amusant de découper du papier. Dès que possible, il s’exerce sur l’oreille de son petit voisin de palier, ou, échappant avec subtilité à la surveillance des adultes, marque au cutter la fourrure du chat siamois de la logeuse. Ce sont les premiers signes d’une incapacité maladive à la vie commune, et, déjà, il masque ses forfaits derrière une inattention feinte, une fausse maladresse. Méfiez-vous de l’empoté : à force d’expérience, il prépare une carrière dont chacun pourrait être la victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.