12 novembre – Christian

Notez que parfois le nom de la recette est dans le nom du produit, et d’autre fois non. On achète une poêlée de saumon, et c’est exactement ce qu’on servira après passage à la poêle. D’autre fois on achète un filet de saumon, et ce n’est pas la recette. On ne connait pas la recette. On ne sait pas ce qu’on va faire d’un filet de saumon. D’une poêlée, oui : on va faire sauter ça précisément. Tout en parlant, je me demande comme souvent si ce que je dis a le moindre intérêt et si elle m’écoute par politesse ou si elle trouve dans mes remarques décalées un brin de poésie, et peut-être de quoi la séduire. Avec une poêlée de saumon. Ce serait quand même fort. Et je lui précise qu’on n’a aucune idée non plus avec l’échine de porc, ou les haricots verts. A moins qu’on serve de l’échine de porc et des haricots verts, parce que le plat n’aurait pas de nom. Elle semble un peu absente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.