Un peu de piquant en bloguissant

Vous savez quoi ? je n’utilise plus, mais alors plus du tout Internet pour m’amuser. Je suis d’un sérieux redoutable, mes fils RSS sont d’un sinistre sans fond. Je ne lis pas, ici, je travaille, je ne me détends pas, je m’informe. C’est terne, c’est morne.

Et puis non. Retour à un vieux blog que je ne fréquente plus assez. Même pas dans mon agrégateur alors qu’il y a eu sa place. Un que je lisais tous les jours. Et puis, avec le temps… Bref, je suis retourné sur Langue Sauce Piquante. Le blog des correcteurs du Monde. Toujours aussi indispensable. Et, ce qui est bien, c’est que j’ai des mois de lecture en retard. Entre les billets, toujours savoureux, et les commentaires, souvent merveilleux, il y a là une comunauté d’amoureux de la langue française qui va me faire passer de bien bons moments.

Tiens, si vous avez trois minutes, lisez juste ce billet qui n’a l’air de rien intitulé "bloguir, dit-elle". Où l’on est assez d’accord sur le fait que bloguir, ce serait mieux que bloguer. En bloguissant, c’est joli. Rien que cette idée là est formidable. Mais lisez le reste aussi. Et tous les commentaires. Ah, ça fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.