Il faut interdire le 1000 Bornes

1000bornesLe 1000 Bornes est un jeu dangereux.

Pour la santé mentale, d'abord : il introduit dans l'esprit du jeune joueur une confusion dommageable entre vitesse et distance. Une carte de 50 bornes ou une carte de 200 bornes, qu'est-ce donc ? Une carte de la distance parcourue ou de la vitesse à laquelle on a parcouru une distance. Ai-je parcouru 50 bornes, ou ai-je avancé à 50 bornes à l'heure ? Est-ce la même chose ? Sur la carte, un animal de plus en plus rapide : ce serait une vitesse ? Un lièvre qui fonce en ligne droite va-t-il nécessairement moins vite qu'une hirondelle qui tourne en rond ? Je n'en sais rien. Et voilà le jeune joueur à jamais interloqué, incapable de trouver sa place dans la société.

Pour la sécurité routièren, ensuite.Le feu rouge et la limitation de vitesse, qui sont dans le monde réel des instruments au service de notre protection à tous sont ici des attaques contre lesquelles il convient de se défendre au plus vite ! Belle mentalité.

Et ce n'est pas fini. Il semble communément admis que la borne représente un kilomètre… Et que je puisse donc au 1000 bornes rouler à 200 bornes à l'heure. C'est illégal ! Même en tant que véhicule prioritaire, c'est impensable !

Il faut interdire le 1000 Bornes. Le jeu est responsable d'un nombre d'accident incalculables depuis 1954.

Et je ne vous parle pas des jeux vidéos…

[J'ai découvert  à l'occasion de ces quelques lignes, l'existence d'un Mille bornes des mots, où l'on se devait de faire des phrases les plus longues possible à partir de mots inscrits sur des cartes, les mots les plus compliqués rapportant le plus de points. Par bonheur, ce petit cousin de l'initial 1000 bornes n'est plus en vente. Pensez : on passe notre temps à expliquer qu'il convient de se contenter de phrases courtes à la construction logique et compréhensible, et voilà ti pas que Monsieur Dujardin, le père de ces jeux, tentait de faire de nos chérubins des Proust de la pire espèce. Ouf, cette partie là de son plan n'a pas marché, et nous nous en félicitons.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.