Petit carnet

CarnetL’écrivain se reconnait souvent à un petit détail de rien du tout, non, pas la chemise ouverte ou la mèche de cheveux rebelles, ces indices ne suffisent pas à déterminer que vous avez affaire à un écrivain. Il peut s’agir d’un chanteur d’une étoile académie quelconque.
Ce petit détail, c’est le carnet, et le stylo qu’il a dans sa poche et qui lui servent à noter ses idées comme elles viennent, où qu’il soit, et quoi qu’il se passe. Deux accessoires indispensables, comme tous les vrais accessoires.
L’écrivain sort son carnet de temps à autres, et ce n’est généralement pas pour noter un numéro de téléphone ou la liste des courses au supermarché.
A l’heure des nouvelles technologies (ca fait plus de 10 ans que j’écris "nouvelles technologies", ca finit par faire longtemps pour quelque chose de nouveau, mais bon), on pourrait s’attendre à ce que l’écrivain soit armé d’un organiseur dernier cri, d’un Palm, d’un dictaphone numérique… Un bidule qui lui permettra peut-être de copier coller, voir synchroniser ses pensées du jour avec son livre en cours. Un machin qui, d’ici quelques années se branchera directement sur son cerveau puis sur une banque de données accessible par livre électronique.
Cela doit exister. Mais ces technologies n’en finissent pas de se présenter comme nouvelles, et c’est parfois avec les anciennes qu’on obtient les meilleurs résultats, quoi qu’en disent les attachés de presse, les gourous, les professeurs de marketing… La preuve ? Internet permet aujourd’hui d’imprimer son carnet. Présentation des pages selon votre volonté, pliage, et, on peut le dire, c’est dans la poche.
Voilà, le petit carnet où noter ses idées est là, et bien là. Facile.
Simple et efficace, même.
Si vous voulez un petit carnet bien à vous, c’est par là. Le romancier en fera bon usage, tout comme le poète ou le philosophe. Et peut-être même le blogueur, qui remettra ses notes en ordre le soir, pour mieux les publier en ligne.

Merci AEIOU.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. personnellement j’ai des carnets et des bouts de papier dans tous les coins… le problème c’est que je les perds..
    peut’être qu’un jour on aura un bidule électronique qui permettra de centraliser tout cela … dans le bidule et en même temps sur un serveur online… comment cela si on perd le bidule…
    c’est peut être pour bientôt ?

  2. Quant à moi, je perds des données à chaque changement de PC, chaque formatage, voire chaque crash d’ordinateur… Les papiers, parfois, on les retrouve par hasard sous une pile de vieux documents. Les secteurs de disque dur, c’est plus rare 😉
    Mais bon, j’arrive à perdre à peu près tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.