Netizen : la soirée

Netizen_1Hier soir, j’étais parmi les invités à la soirée Netizen. Plaisir de croiser des connaissances, parfois anciennes, et de croiser pour la première fois quelques blogueurs que je lis régulièrement mais dont l’existence n’était, jusque là, que de pixels. Bonne ambiance, discussions intéressantes avec les uns ou les autres, sur la thématique des blogs locaux, par exemple. Tant et si bien que je ne me suis pas précipité vers la sortie, alors même que c’était en sortant qu’on pouvait avoir entre les mains, en primeur, le numéro 1 du magazine qui s’attache à "comprendre et décrypter la révolution blog".
Du coup, le magazine, je l’ai rapidement feuilleté, sans vraiment le lire, dans le métro. La couverture, déjà, ne m’avait pas convaincu. La maquette intérieure m’a laissé plus que dubitatif. Mais pas question de s’arrêter aux apparences, et, au final, j’ai tout lu.
Le contenu est bien meilleur que le contenant. Un bon gros dossier sur les blogs et la politique, quelques pages bien vues sur les blogs locaux (et pas seulement parce que je suis cité dans un encadré), des textes lisibles et compréhensibles. Bref, du bon.
Plus qu’à attendre le numéro 2, avec, j’espère, une maquette améliorée. Il y sera question des blogs d’adolescents.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. J’étais aussi à la soirée, je trouve la maquette plutot sympa, dynamique,hors norme et originale. c’est peut être ce qui a du mal à séduire… On n’a pas le formatage classique et carré d’une presse déjà bien installée. Le contenu est bien, j’attends aussi le numéro 2

  2. Julie>Tant mieux ! Pour ma part, c’est une affaire de gout, certes. Je pense qu’il est difficile de « rentrer » dans certaines pages, quand on ne voit pas immédiatement de quoi il est question.
    Mais je ne peux que souhaiter à Netizen que le moins de gens possible partagent mon avis sur la maquette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.