Vous n’avez pas encore lu Mum Poher ? Passez votre chemin. Cet article est pour celles et ceux qui sont déjà arrivés au bout. Et comme il contient des informations sur des choses que vous ne saurez qu’en lisant le roman, il serait dommage de vous priver d’une partie du plaisir de la lecture. Rendez-vous plutôt ici si vous ne l’avez pas encore lu. Et, si vous faites partie des déjà lecteurs, continuez.

1- Tout commence avec Nancy Sinatra

« This boots are made for walking ». La première phrase de Mum Poher est le titre de cette chanson de Nancy Sinatra. Cette chanson, devenue un symbole de l’émancipation des femmes pendant les années 1960. Ce sont les premiers mots prononcés par Mum Poher dans le livre lorsqu’elle tient tête à son père.

2 – Dans la mousse de l’île de Wight

On est le 31 août 1969, selon le compte rendu de Best, « une machine à fabriquer de la mousse donna lieu le dimanche matin à divers débats plus ou moins enfantins (voir gamine adorable au cordon dans les cheveux qui eut droit à la couverture de « Paris-Match ») ou à des happenings moins innocents (couple faisant l’amour dans la mousse) ». C’est principalement ce compte-rendu, et quelques photos d’époque rassemblées notamment ici, qui m’a permis de planter le décor du festival dans Mum Poher.

3 – Les gitans écossais de l’île de Wight

Il y a vraiment des gitans écossais sur l’île de Wight ? La réponse est oui. On en trouve par exemple la trace dans ce rapport. En 2018, il y avait encore une bonne douzaine de caravanes de voyageurs sur des sites non autorisés sur l’île de Wight, selon cet article du Isle of Wight County press.

4 – Rendez-vous au White Lion

Fermé un temps, le White Lion a finalement été rénové, et a rouvert. Seul pub de Niton, c’est celui où Mum Poher a été un temps serveuse. Vous pouvez l’été y boire une bière fraîche. La réouverture a donné lieu à un petit article, avec une photo.

5 Like a rolling stone

Dans la bande son de Mum Poher, il y a Bob Dylan, beaucoup. Et Like a rolling stone. Qu’elle cite, sans le dire, à un moment.

Qu’est-ce que ça fait ?
Qu’est-ce que ça fait ?
D’être seule au monde
Sans foyer où revenir
Comme une parfaite inconnue
Comme une pierre qui roule


demande Bob Dylan dans ce que magazine Rolling Stone a nommé la « plus grande chanson de tous les temps « .

Les paroles de la chanson s’adressent à une jeune femme autrefois prospère, tombée dans la misère. Elle n’est pas nommée explicitement, et il existe beaucoup de spéculations à ce sujet, nous dit Wikipedia. Et si la vie de Mum Poher était une réponde à Bob Dylan ? Sait-on jamais ce que les gens sont vraiment devenus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.