La chapelle Sextine

Attention, ce livre, illustré qui plus est, n’est pas à mettre entre toutes les mains. La Chapelle Sextine
devrait même, carrément, être interdit aux mineurs. Ceci posé, voyons
la suite. Treize hommes et treize femmes (d’Anna à Yolande, de Ben à
Zach), se retrouvent au fil de 78 épisodes au gré d’un chassé-croisé
complexe qui ne doit rien au hasard. A chaque rencontre, une situation
à forte conotation sexuelle est décrite, puis une courte morale vient
comme un contrepoint : "Elle se dit aussi qu’à la réflexion, le
mobilier urbain du nouveau centre piétonnier est vraiment très très
sympa". Rien du kamasoutra, cependant, n’est épargné au lecteur.
L’intellectuel, toujours en éveil, se délectera (aussi) d’autres
plaisirs, ceux de la structure qui préside aux rencontres, calquée sur
le plafond et le pavement de la chapelle Sixtine, qui n’en demandaient
pas tant. Normal, l’auteur est un oulipien de premier ordre : Hervé Le
Tellier. Et son compère l’illustrateur, Xavier Gorce, contribue à faire
de ce petit livre des Editions Estuaire un ouvrage à posséder
absolument dans sa bibliothèque, et à explorer, avec plaisir, jusqu’à
en avoir saisi tous les rouages.
La Chapelle Sextine est là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.