Jenifer danse le zeugme

Nous aurons l’occasion de voir que la chanson n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de zeugmes. La preuve avec un morceau qui ne marquera pas l’histoire de la chanson française, mais constitue le premier single du quatrième album de Jenifer, « Je danse ». Un zeugme, qui apporte une petite touche de littérature à un morceau que je n’écouterai sans doute pas en boucle*.

Alors j’enfile une veste
Et un verre de vodka
Tant pis si j’empeste
La trouille et le tabac

Enfiler une veste et un verre de vodka, c’est bien un zeugme, alors qu’empester la trouille et le tabac, ça n’en est pas un. Comme quoi le zeugme est subtil.

La chanteuse bénéficie pour cet exploit de la collaboration de trois auteurs à l’écriture et à la musique : Siméo, Chat et Florian Lyonnet. Il n’en fallait pas moins.

*soyons franc, je n’ai pu en écouter que la moitié… mais par chance, le zeugme est au début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.