Ecrire pour le blog

ClavierExiste-t-il des recettes pour écrire pour le blog ? Je me pose la question : j’ai commis un bouquin titré "Bien écrire pour le web", tout de même. Et je m’aperçois, évidemment, que je n’en applique aucun des préceptes ici. Je suis sans doute capable d’expliquer ce qu’il conviendrait de faire dans le cadre d’un blog professionnel, pur et dur, lus par des professionnels. Et même d’aller assez loin dans les détails, d’expliquer par où l’on doit commencer, quel plan on doit adopter, ce qu’il faut faire pour s’assurer la meilleure lisibilité, ce qu’il ne faut surtout pas faire pour que le lecteur ne soit pas perdu, comment il faut, rarement, s’affranchir des règles pour ne pas lasser, comment on doit accrocher le lecteur, le tenir par la main, l’amener jusqu’à la chute du papier.
Théorie, théorie, théorie.
Dois-je appliquer tout cela à mon blog ? Devez-vous le faire ? Même sur un blog à vocation professionnelle ?
"Faites ce que je dis, pas ce que je fais" : je m’en sors personnellement toujours avec ce genre de pirouette.
Mais, à y réfléchir un peu, on peut se poser la question autrement : le blog n’est-il pas justement le lieu d’une autre écriture, moins formatée, plus spontanée ? L’application stricte et répétitive de la pyramide inversée n’est-elle pas contreproductive ?
J’ai conscience, là, que parler des blogs en général n’a pas forcément de sens. Et conscience aussi que les règles de base de l’écriture professionnelle peuvent donner les meilleurs résultats qui soient, dans certains cas.
Mais, professionnalisé à outrance, le blog perd son âme. Il faut donc, sans doute, inventer de nouvelles règles d’écriture pour les professionnels du blog. Des règles qui poseraient les principes de ce qu’est une écriture spontanée, en tout cas perçue comme telle. Des règles d’écriture qui prennent en compte le dialogue, qui disent, par exemple à quel point sur un blog, la chute, la dernière phrase de la note, doit, dans la majorité des cas, être une ouverture, si ce n’est une question, pour provoquer le commentaire, susciter l’échange. Une autre règle qui dise que, sans coquille ni faute d’orthographe, une note semble moins véridique, une règle qui dise la beauté de la phrase nominale, une autre qui souligne la légèreté de l’énumération…
Le strict cadre de l’écriture professionnelle doit exploser, lorsqu’on envisage d’expliquer comment un blog s’écrit. Puisque, globalement, c’est justement lorsqu’il sort du cadre établi que le blog prend tout son intérêt. C’est ce qu’il faudrait dire, me semble-t-il, aux professionnels de la rédaction qui se lanceraient dans le blog comme on plonge dans une piscine à balles : attention, ici, on ne nage pas comme vous l’avez toujours fait. Vous a-t-on dit toute l’importance du titre ? L’emplacement pertinent des mots-clés en tête de note pour un meilleur référencement ? Vous a-t-on appris que vous n’étiez plus sur un site web traditionnel et qu’on allait, sans doute vous répondre ? Vous a-t-on appris comment rédiger, aussi, un commentaire ? Et le mal qu’un troll pouvait faire à vos si beaux écrits ?
Décidemment, non, écrire pour un blog, ce n’est pas écrire comme ailleurs. Evidemment, j’ai écrit ce billet au fil de la plume, et vos commentaires sont bienvenus.

Rejoindre la conversation

10 commentaires

  1. Je me suis toujours demandé si écrire dans un blog pouvait être un vrai tremplin pour entrer dans l’univers hermétique de l’édition? Est-ce que la littérature de blog existe? Est-ce que des éditeurs s’y intérèssent? J’aimerais bien connaître votre avis sur la question…Merci.

  2. C’est ce qu’on appelle remettre les pendules à l’heure, non ? En tout cas, un coup d’oeil le matin, et voilà qui permet de relativiser tous les petits désagréments du quotidien…

  3. J’ai été déçu par la chute du billet que je trouve convenu (je retrouve toujours à redire..) mais ce billet « à plume levée » est bien écrit et pousse à la méditation!
    Bien sûr j’attend de voir le billet « Ecrire pour le commentaire » et sinon existe-t-il une recette pour devenir artiste-troll?

  4. J’ai été déçu par la chute du billet que je trouve convenu (je retrouve toujours à redire..) mais ce billet « à plume levée » est bien écrit et pousse à la méditation!
    Bien sûr j’attend de voir le billet « Ecrire pour le commentaire » et sinon existe-t-il une recette pour devenir artiste-troll?

  5. salut je sui un marocain 16 ans j’ecri en francais t en arab sur mon blog j’ai bien aprecié ce que vs avez di de cela et j’aimerai bienque ous me donniez votre avis sur ma mannier d’ecrie sur mon blog
    merci d’anavce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.