Développer l’interactivité d’un site

Développer l’interactivité d’un site, tel est l’intitulé de la formation que j’anime au CFPJ ces 30 et 31 octobre 2006. Il s’agit d’ "apprendre à créer des liens avec les internautes. Développer les relations entre un site et ses visiteurs".
Le nerf de la guerre, en ce monde virtuel qui passe au Web 2.0. D’ailleurs, une discussion sur le blog de Wavier de Mazenod, à propos du journalisme citoyen m’a ammené à formaliser un peu plus ma pensée, à propos du Rouennais, blog d’info locale :

Pour moi, et pour faire bref, il y a une différence fondamentale
entre ce que je fais aujourd’hui sur Le Rouennais, et ce que j’ai fait
pendant 12 ans comme journaliste, et cela ne tient pas à la façon de
rapporter l’information. C’est animer une communauté, faire en sorte
qu’elle s’élargisse, que des échanges et des enrichissements aient lieu
au fil des commentaires. Des commentateurs deviennent rédacteurs,
d’autres apportent des sujets, d’autres de la nuance. Certains
n’apportent pas grand chose. Mais c’est cette émulation là qui fait le
vrai l’intérêt du blog d’information.
L’aspect “publication” n’est que la partie émergée de l’iceberg.
Et c’est bien ce qui change radicalement avec le journalisme traditionnel.

Oui, c’est ce qui change radicalement. Pas seulement pour le journalisme, mais assez vraisemblablement pour toute communication en ligne. Ne reste plus qu’à faire passer cela à mes stagiaires…

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Un truc m’échappe … avant les blogs, ca existait deja … ne serait ce que les forums … mais les sites interactifs ne sont pas nés avec les blogs … (heureusement d’ailleurs !). En fait les blogs ont leurs limites, tout comme les forums concernant l’interactivité vis à vis d’une info …

  2. Et oui, la période des formations est revenue.
    Merci des commentaires aux stagiaires 😉 C’est bon pour leur moral.

  3. réseaux sociaux : the place to be !

    Cest le lieu incontournable du moment. Je devrais dailleurs dire LES lieux, puisquils sont de plus en plus nombreux et reflètent notre nouvelle utilisation dinternet. Nouvelle révolution, deuxième âge du web. Je, tu, nou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.