Bonne chance !

Parfois, on n’a rien envie de dire de plus…

Pourquoi écrire ?
Pour devenir une star ? Pour
être riche ? Pour laisser une trace ? Pour économiser les scéances chez
le psy ? Pour se taper Houellebeck sur un plateau TV ? Pour répondre
aux questions d’Ardisson ? Pour se faire plaisir ? Je n’en sais rien au
fond. J’écris comme d’autres bricolent, vont au cinéma ou enfilent
leurs baskets. Il m’arrive de vouloir écrire juste pour écrire, pour
voir les lettres s’emplier (sic) les unes derrière les autres et,
miraculeusement, former des phrases. Cette sensation est jouissive au
plus haut point.

Alors je vais tenter de me relancer. Après "Ils ont réussi leur start-up",
je vais retourner à la source, loin à l’intérieur, chercher la matière
la plus noble qui soit, la plus dure à travailler, celle qui vient de
soi… Pas d’éditeur, pas de contrat, pas d’avance sur recette (et je
suis nul en cuisine), juste l’envie inexorable de recommencer cette
aventure parallèle, ce fil rouge qui vous tient éveillé toute l’année
et donne aux journées une couleur plus tranchée.

Allez hop, c’est parti !!!

Vinvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.