Bienvenue chez les Ch’tis, enfin, presque…

15 millions d’entrées aujourd’hui, succès assez incroyable pour Bienvenue chez les Ch’tis… Un film dont on parle beaucoup sur Internet, et pourtant… Vous connaissez, vous, un homme qui, muté à 1000 km de là où sa famille vit n’enverrait jamais un mail à sa femme ? Vous en connaissez même un qui n’investirait pas dans une webcam pour pouvoir papoter avec elle ? Qui ne passerait aucune de ses soirées de célibataire sur Internet et/ou devant la télé ? Ce film est totalement irréaliste.

Parce que le monde rêvé des Ch’tis, c’est ça. Un monde où l’on reçoit (et distribue) du courrier, du vrai, en papier. Un monde où l’ordinateur n’existe pas, un monde où l’on se retrouve le soir pour rigoler et boire des coups… Un monde où c’est à peine si l’on téléphone…

Un monde low tech, un monde où le 2.0 ne veut rien dire.

Un monde où l’on fermerait nos blogs pour boire de la bière.

Rejoindre la conversation

11 commentaires

  1. Lorsqu’on déménage on met toujours un certain temps à être raccordé, que ça soit dans le nord ou ailleurs !
    On se demande à la fin de votre billet si vous ne regrettez pas le monde low-tech ? Ou bien ai-je mal compris ?

  2. de temps en temps, c’est bien de ne pas être systématiquement branché et de pouvoir discuter avec des vrais gens autour d’un verre… 🙂
    Par contre, étant du Nord, c’est vrai qu’il y a quelques clichés dans ce film… mais je vous conseille d’y aller un week-end et vous pourrez voir des personnes accueillantes et sympathiques. En tous les cas, c’est une belle région !!

  3. Fichtre, je suis percé à jour : oui, il m’arrive de rencontrer des gens et de boire de la bière. Parfois même dans le Nord…
    Cependant, l’absence de toute technologie dans le film est peut-être signifiante, non ?
    Enfin, on peut tenir un blog, envoyer des mails, avoir son profil sur un nombre conséquent de réseaux sociaux et rencontrer des gens pour boire un coup. Si, si, c’est possible.

  4. ah, j’ai eu peur un instant…
    c’est vrai que le film n’est pas le chef d’oeuvre de cette année !!

  5. En fouillant un peu je crois quand même qu’internet est évoqué : lorsqu’il apprend qu’il part dans le nord, il utilise internet pour rechercher des informations sur la région, notamment la météo en ligne. Et d’un point de vue professionnel, un ordinateur est présent sur son bureau.
    Le film fait peut-être plus ressortir la dimension fonctionnelle d’Internet plutôt qu’une utilisation orienté vers le « divertissement » ou la socialisation.

  6. oui et alors …
    trop de technologie aujourd hui autour de nous …
    je suis chti et cette proximité qu on pas mal de gens du nord est un bonheur …
    resumer tout cela a boire de la biere …oauouh tres facile …le 2.o et de vrai relation humaines pour moi le choix est fait ..;)

  7. Sam> Ca a être dur de me faire dire du mal des gens du Nord 😉
    Je parle du film, là. Et, dans le film, le moins qu’on puisse dire, c’est que ça picole un peu.
    Il va donc falloir que je revois si il y a des ordinateurs qui m’ont échappé… Rassurez-moi, j’ai pas rêvé, y a pas de télé, hein ?
    Bon j’attendrai que ça passe à la télé, justement, parce que ça ne mérite pas vraiment un grand écran tout ça…

  8. Je confirme, Sébastien boit des bière dans le Nord. j’en ai été témoins ;-))
    Mais, comme il le sait aussi, les régionnaux savent sortir de leur écran d’ordi…
    Mais, je pense que ta remarque justifié, la quasi absence d’Internet dans le film, ne doit pas nous faire oublié que les usages que nous avons d’Internet, y compris dans notre entourage, n’est peut-être pas représentatif de ce qui se déroule dans de nombreuses familles.
    Je connais de nombreuses familles qui ressemble, au niveau équipement informatique à ce qui est montré dans le film… des familles dans le Nord ou ailleurs.
    Autre pb, mais là c’est l’un de mes cheval de bataille du moment, il y a désormais une autre fracture numérique entre ceux qui connaissent les possibilité d’un ordi et les autres… Je suis souvent effrayé lors des formations du décalage qui peut exister.
    Alors, de là à acheter une webcam…. c’est pas tout le monde… directeur d’une petite poste ou pas.
    Il faut garder dans un coin de sa mémoire que dans la plupart des familles équipées se sont les enfants qui utilisent l’ordinateur et Internet. Pas obligatoirement les parents. Même pour ceux qui travaille au bureau avec l’ordi. La phrase que j’entends le plus souvent est : «j’comprend pas comment après une journée de travail on peut encore se mettre sur ce machin là»
    Tout le monde n’est pas encore des « geeks » comme nous le sommes 🙂

  9. Oui – ce film est aussi un détournement culturel > On ne parle pas le chti à Bergues ! La mentalité est flamande ! Quant à Internet …. et les applications web2.0….. ben…. mais ca va changer – parait-il – la zizanie locale a laissé la municipalité à la liste de gauche et à ses blogs > renouveau Bergues > Une première dans la cité de Lamartine > Non, Madame la Maire s´appelle Sylvie Branchet ! Alors vive le développement numérique !
    Moi je suis berguois d´origine et je suis depuis plus de 30 ans à Berlin… meli-melo de high et low tech ! Quel cafouillage culturel > mais l´essentiel n´est-il pas de bien rire gaulois à ce propos !

  10. Bonjour,
    Bon, le film a autant vocation à être réaliste qu’un numéro de one man show. Ce n’est pas un documentaire sur les nordistes ni sur les travailleurs expatriés non plus! Reproche-t-on à Amélie Poulain d’être un film irréaliste?
    Le courrier papier? Ca marche encore un peu. Nous recevons encore, je crois, les factures d’eau, d’électricité, de téléphone et autres… et tous nos achats matériels sur ebay, 2xmoinscher, et consorts.
    Il n’y a pas de contradiction entre tenir un blog/site et boire une bière.
    Le film n’est certes pas un chef-d’oeuvre, juste un petit phénomène de société. Ah, et j’allais oublier : un film qui touche plus de monde que le web 2.0, en tout cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.