Bernard Pivot fait confiance aux jeunes

Pivot

L’écriture SMS est un code, un rite de passage. C’est une mode qui
risque de s’installer durablement car le SMS n’est pas voué à
disparaître. Certains pensent que les dommages sur l’orthographe seront
irréparables. Ce n’est pas sûr. C’est une période de jeu, de réduction
phonétique des mots. En tout cas pour moi, même lire cette langue me
pose un problème.
D’une façon générale, je trouve qu’on est un peu trop critique envers
les jeunes. Je me souviens lorsqu’on organisait les dictées des Dicos
d’Or, ils étaient au départ 500.000 à s’inscrire. Il y a encore un
appétit des jeunes pour les mots. Beaucoup tiennent un journal intime.

Bernard Pivot à l’AFP le 16 septembre 2005…

Oui, Bernard ! Et c’est sans compter tous ceux qui tiennent un blog avec parfois des mots correctement orthographiés 🙂

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Oui, le code SMS (est-ce un langage? pas vraiment) est une façon pour les jeunes d’être entre eux, d’avoir un langage que les plus âgés ne comprennent pas. Rien de nouveau. Le verlan n’a causé aucun dommage à la langue française, le SMS n’en causera pas davantage. Les jeunes savent aussi écrire normalement.

  2. Pas si sûre. :o(
    Rapport au verlan, il s’agissait juste de certains mots (oralisation). Là, pour les plus jeunes, c’est tout de même autre chose. Enfin je crois…
    Cha (qui n’écrit pas toujours correctement non plus !!!)*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.