“À qui feriez-vous croire, Nicolas Demorand, que les gros mots perturbent l’éducation des enfants ?” | Le Blog de Guy Birenbaum

À qui feriez-vous croire, Monsieur Arthur, que les gros mots perturbent l’éducation des enfants ? Au nom de quelle morale ratatinée nous ferez-vous encaisser qu’un mot leste (c’est à dire agile et léger, en bon français) puisse surprendre et traumatiser un enfant devant un téléviseur ? Faut-il que vous soyez amnésique, papy, pour avoir oublié vos chants de la communale, qui sont encore en vogue, et véhiculent aux quatre vents tous les mots anatomiques, hormis testicule et postérieur, pour décrire aux porteurs de bretelles le dessous de leur ceinture“.

via guybirenbaum.com

Quand Pierre Desproges vient au secours de ceux qui utilisent des gros mots. Et aux parents qui ne sauraient pas encore comment s'en sortir avec leurs enfants : enseigner les niveaux de langue, leur adaptation au contexte, c'est faire le pari de l'intelligence. On n'interdira donc "con" qu'à ceux qui le sont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.