4 juin – Clotilde

Le travers de porc mariné se mange avec les doigts et avec des amis. Il se sert fumant, caramélisé, presque croustillant sans avoir carbonisé et il dégouline un peu sur le menton lorsqu’on y croque à pleines dents. Le travers de porc mariné est totalement transgressif : rien ne devrait nous autoriser à en manger. C’est mauvais pour tout. Pour la santé, pour la planète, pour le porc en particulier, pour l’éleveur qui y laisse ses plus belles années… C’est à se demander à quoi le travers de porc peut être bon à part laisser dégouliner du gras sur son menton, son chemisier, ou ses genoux. A part autoriser les enfants à manger avec les doigts et les pères à se rêver Cro-Magnon. Pas le plus reluisant des barbecues. Pas la plus responsable des options. Mais qu’importe, je m’en ressers un peu. Et le petit tas d’os dans le coin de l’assiette n’est pas sans nous rappeler qu’à force d’insister, tout cela n’aura qu’un temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.