4 avril – Isidore

Parce qu’il importe d’habituer très tôt les enfants à la société qui les attend, Isidore aura droit, pour son troisième anniversaire, à une caisse enregistreuse en bois, qui accepte fort élégamment les chèques du même métal. Ladite caisse enregistreuse est passée sans encombre sur le tapis roulant conduisant lui-même à une caisse enregistreuse tout à fait opérationnelle, qui n’acceptait pas les chèques, elle. Isidore pourra ainsi jouer successivement à la marchande, au chef de rayon, au propriétaire de supermarché, au grossiste en matériaux, au fil de ses anniversaires et des cadeaux correspondants à son âge et à l’évolution de ses capacités psychomotrices. Nous nous en voudrions beaucoup qu’il reste au stade de la caissière : nous avons pour lui de plus hautes ambitions. Nous économisons déjà en prévision de ses dix-huit ans. Il faut avoir les moyens pour lui offrir la panoplie de courtier en matières premières qu’il ne manquera pas de mériter.

2 commentaires

  1. Isidore a de la chance. Mon époque marchande avait pour outils une balance et un porte monnaie. Par la suite je n’ai jamais aimé vendre mes services, préférant la gratuité ou encore mieux Le bénévolat. Isidore va pouvoir enregistrer ses exploits de commerçant. Cette trace lui permettra de comparer ses journées et de découvrir le stress du chiffre d’affaires insuffisant. Sera-t-il armé pour les combats économiques ?

  2. Mélanger l’ancien et le contemporain. Attirer dans une même publicité les grands-parents et les enfants. Un jouet en bois, nostalgie du passé. Un écran lumineux et du son, bien sûr pour les plus jeunes déjà habitués à l’écran du téléphone de leurs parents. Mais la caisse enregistreuse avec son tiroir, maintenant détrônée presque partout par un terminal d’ordinateur, à mi-chemin entre le noble objet en bois et la sophistication des échanges informatiques si mystérieux, quel message envoie-elle? Et les billets de banque dont nous ne nous servons plus beaucoup à vrai dire, viennent compléter le message déjà brouillé. Pour moins de 10 euros, je ne devrais pas faire la fine bouche pourtant. Chacun y trouvera son compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.