29 décembre – David

Il fait moins le malin, le poulpe, en carpaccio ! Avant, oui, et que ça ouvre un bocal, et que ça s’échappe des labyrinthes, et que ça jouerait aux dames, si on lui lisait les règles, et que ça ferait des mots-croisés, si on le laissait s’exprimer. Trop intelligent pour être honnête, et vivant depuis des millions d’années tranquillement installé à des profondeurs longtemps insondables. Mais à quoi lui servent sa longévité et son intelligence une fois qu’on l’attrape, qu’on l’attendrit, qu’on le court-bouillonne et qu’on l’assaissonne à l’huile et aux fines herbes. Rien, de fines tranches délectables de tentacules qui couinent sous la dent. C’est tout. L’octopode se déguste en salade, à l’apéro, sur les plateaux-repas des soirs de bêtisier à la télévision. Il ne la ramène plus, le Goliath des abysses, mariné en rondelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.