25 mai – Sophie

La tablette de chocolat au fond du tiroir, ce n’est pas pour moi. Mes petites filles en raffolent. Et j’en propose aux amis de passage. Un carré avec le café : on refuse rarement. Pour ceux qui n’aiment pas le chocolat, j’ai de la guimauve. Ou des caramels mous. Dangereux pour les dents, mais il y a des amateurs. Je me prépare à toutes les éventualités pour qu’on soit bien reçu chez moi. Et si personne ne veut du chocolat, je le mangerai, parce qu’il ne faut pas gâcher. Un carré par jour, c’est bon pour le moral. Ce dont il faut se méfier, ce sont les excès. Pas mon genre. J’ai vu un reportage sur les bienfaits du chocolat, contre les insomnies, la pression artérielle, les pertes de mémoire. Pas pour rien qu’ils ont mis un éléphant sur les tablettes. En tout cas pas parce que le chocolat ferait grossir, mais pour la mémoire. Pour qu’on n’oublie pas que c’est bon pour la mémoire. C’est malin.

1 commentaire

  1. Le goût du chocolat avec celui du café magnifie la fin de repas. Pour cela je choisi un bon chocolat noir et j’évite les ajouts d’autres parfums comme les noisettes. En Normandie certains préfèrent la goutte de calvados ; j’aime l’amertume grasse du chocolat noir, qui bonifie l’arôme du café. La dégustation engage un petit temps de rêverie avant de reprendre les taches quotidiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.