22 mai – Quitterie

Tu es qui, toi ? En as-tu la moindre idée ? Tu te lèves et qu’est-ce qui te prouve que tu es la même que la veille ? Et si on t’avait échangé dans ton sommeil ? Tu as pris la place d’une autre. Tout est identique sauf ton sentiment d’étrangeté : il y a quelque chose qui cloche et que tu ne peux partager avec personne. Tu ne saurais pas quoi leur dire : vous vous trompez, je ne suis pas celle que vous croyez, pas celle qui était là hier et que vous semblez reconnaitre. Dans la glace, ton visage ne te dit rien. Tu ouvres le réfrigérateur d’une cuisine impeccablement rangée et tu ne te souviens avoir acheté aucun des produits alignés là. Ce ne sont pas tes courses. A aucun prix tu n’aurais cédé pour cet assortiment de mezzés libanais. Jamais. Tu as honte de ce que tu es, honte de qui tu étais hier. Tu prends le paquet et le jette dans une poubelle vert pomme. Qui peut avoir envie d’une poubelle vert pomme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.