20 janvier – Fabienne

Lorsque mon fils rechigne un peu à faire ses devoirs, je lui montre à quoi ça sert, les maths. À embrouiller la situation. Et donc aussi à se débrouiller dans la vie. Si tu laisses les maths aux autres, ce sont eux qui vont faire les calculs, et à la fin, c’est toi qui va payer. Donc, prenons un fruit et fixons son prix. Ajoutons 25% au premier acheté, et déduisons autant au deuxième. Cela permet-il de dire que le second est à la moitié du prix du premier ? Justifie ta réponse. Quel est le prix moyen du fruit ? Faut-il acheter un nombre pair ou impair de fruits pour payer le moins cher ? Faut-il ajouter un fruit lorsqu’on en a pris un nombre impair pour payer moins cher ? Qui fait réellement une affaire ? Tu vois, les maths, ça vaut le coup, histoire que tu comprennes un peu ce qui t’arrive dans la vie.

3 commentaires

  1. Ce sont les maths qui me font dire que je vais faire un 6.28 quand la nature m’impose une pause technique. C’est plus court que 2 x 3.14…

  2. La vie n’est vraiment pas un long fleuve tranquille 😱pffff Les casse-têtes ne sont vraiment pas pour moi , les fruits je les mange NA !!! 😂😂😂 Sans rancune pour le problème. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.