12 juillet – Jason

Je mange du quinoa et je vous emmerde. Continuez à manger de la viande et à détruire la planète si bon vous semble. Je prends mes responsabilités, et cela passe par de bonnes assiettes de quinoa, des légumes et des légumineuses, et le tri des déchets, et rouler à vélo. Je ne suis pas de ceux qui célèbrent la fin du monde au bord des barbecues à griller les côtes de bœuf, pas de celles qui s’esclaffent à l’arrière des jet-skis en brûlant les derniers litres de pétrole sans se soucier des températures qui nous étouffent et du désert qui gagne. Je mange du quinoa et j’ai au moins la conscience tranquille de celles et ceux qui auront fait ce qu’ils pouvaient pour éviter l’effondrement. Je chie mon quinoa dans des toilettes sèches, et vous n’êtes pas nombreux à pouvoir en dire autant. Regardez-vous dans le rétro de vos SUV. Pourriez-vous y soutenir le regard de vos enfants et leur dire que vous avez fait tout ce qui était possible ?

1 commentaire

  1. Qui noa blanc ? D’où vient-il ? Le quinoa est venu récemment dans nos magasins. Je ne sais pas grand chose sur lui, même mon correcteur de texte ne le connaît pas. Comme chez les hommes, il y aurait des blancs et des noirs. Est-ce la même espèce, la même race ? J’ai même cru voir des blonds. Tout cela ne me parait pas politiquement correct : je me méfie du quinoa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.