10 juin – Diane

Pour bronzer sur mon balcon, je devais chasser les curieux à longue-vue et les libidineux à l’affut qui menaçaient mon intimité. J’aurais bien testé l’arc et les flèches, voire le fusil à lunette, mais c’était trop radical et définitif : j’aurais fini à l’ombre. Pas vraiment l’objectif que je visais. Alors j’ai investi dans une haie de plastique, au feuillage persistant, toujours vert et élégant. Une affaire sur laquelle on tombe assez rarement hors des surplus militaires. C’est comme un paravent, qui laisse passer des filets d’air. Je suis cachée derrière, invisible et parfois nue. Le soleil passe par-dessus. Lorsque je sors de ma tanière, j’ai le teint halé qui me sied. Et si je croise les voisins, à l’heure des poubelles, je vois bien qu’ils sont déçus. Je prends l’air fier et les ignore. Ce n’est pas pour eux que je dore.

2 commentaires

  1. Ma haie pousse avec une régularité désespérante. Je dois me décider à la tailler. Le taille-haie électrique me semble dangereux. J’ai déjà coupé plusieurs fois le fil d’alimentation et j’ai peur pour mes doigts. Je préfère la bonne vielle cisaille bien aiguisée, mais l’exercice est très physique. Diane qui aime se dorer au soleil à raison d’installer une haie en plastique. Mais dommage pour la protection de la planète où le plastique va remplacer nos haies végétales. Où iront les insectes butinant les fleurs de troène ?

  2. Diane le sait bien: Elle doit son prénom à son père qui adorait la chasse. Souvent il l’a emmené tuer du gibier. Elle en avait horreur. Maintenant elle les photographie les animaux. Se construire un abri après avoir cherché le sens du vent, rester des heures immobile à l’affut et enfin capter avec son appareil un vol d’oiseau ou un course de mammifère, voilà son plaisir et son métier. La construction de l’abri lui prend bien du temps, alors pourquoi pas acheter quelques mètres de ce brise-vue destiné aux ménagères des pavillons de banlieue. Elle n’aura plus à couper de branchages pour se cacher. Peut-être une bonne idée, si cette pseudo-haie ne pue pas trop le plastique au risquer de se faire repérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.