Une voyelle manque…

Chronique publiée en 2003 dans Univers Mac World. Alors qu’on soupçonnait Apple de vouloir déposer le i, ou presque.

love appleMon PC est comme abandonné… Chez Apple, on a tout raflé. Déjà, ça ne marche pas toujours comme je veux. Alors, sans cette touche…

Une voyelle a donc été déposée par un concurrent du constructeur de mon PC. C’est étonnant. Une voyelle… Que penser ? On peut tenter de s’en passer. Cela demande du temps : être concentré, peser chaque mot. Par chance, ce n’est pas le e. Perec, dans un roman, a déjà du composer sans… Pas nous.

Donc, mes touches : entre le U et le O, un trou. AZERTYU OP. Des lettres, certes, sans celle qu’on veut. Dommage. Cette lettre, adorée, permet pourtant tant de choses. On se sent seul. C’est comme quand une mort, légère, vous effleure. Une seule lettre vous manque et tout est dépeuplé… Des tas de mots, les plus beaux, censurés. Alors, comment dégager le sens ? Comment formuler ce qu’on ressent ?

Résultat : les Mac raflent toutes les parts de marché. Normal. Avec cette voyelle, somme toute, Apple a un avantage sûr : plus de concurrent dans la course. Et je perpétue mon martyre en tapant ce texte sur PC…

Comment exercer, plus longtemps, ma charge ? Aller de l’avant, sans Mac, c’est perdu. Pourtant… je ne veux que cela, des touches sous ma paume. Des mots sur l’écran. Le reste ? Que du temps perdu… Apple : photos, sons, mouvements sur les 17 pouces, chanteurs, acteurs, monteurs et montreurs, graveurs… Tout cela n’a aucun sens. Je veux juste récupérer la voyelle déposée, la montrer sur mes pages, la couler dans mes mots.

Exclu ! La voyelle est au début des noms des marques d’Apple. Juste pour eux !

Par chance, on a avec nous B. Gates… Une voyelle, ça a forcément un coût, ça s’achète, se vend, se rachète. Celle là, en plus, n’est qu’une « bas de casse », une pygmée. Résoudre le problème est à sa portée, non ? Au cas où, l’homme pourra toujours arrêter un nouveau standard. Pas forcément le plus opérant, on est accoutumé… Donc, proposer le , le , le , le , ou le en remplacement. Ces caractères là, personne ne les a encore déposés !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.