Certains me demandent parfois comment je vois les choses évoluer à l’avenir, en matière de réseaux sociaux, de web, tout ça, tout ça. Par prudence, depuis 20 ans, je refuse de répondre. Des gourous font ça très bien : « vous allez voir ce que vous allez voir… » Et ça fait pschitt, ou plouf, ou bof bof… Bref, je parle de tout cela devant des gens, et parfois, les gens me demandent mon avis. Et je n’en sais rien. Mais, pour 2015, je vais faire une exception. Juste pour le plaisir de voir, dans un an, si j’ai raison ou non. Mais comme je ne suis pas fou, je m’appuie sur Google Trends, et l’évolution de l’intérêt des internautes à travers leurs recherches sur Google.

1- La décrue Facebook

Plus qu’une prédiction, un espoir. Que Facebook perde de la vitesse. Ce sera long, mais le mouvement est déjà là. Les jeunes adhèrent moins. Et les entreprises vont se rendre compte que c’est cher, tout de même Facebook, surtout que cela devient de plus en plus compliqué… Disons donc une décrue. Pas une disparition, pas une évaporation, mais le début d’un doute. (Et cela bénéficie déjà du phénomène de la prophétie auto-révélatrice, vous le sentez, le doute monter, non ?)

FB décrue

 

2 et 3 – La crue Pinterest et Instagram

Alors voilà, Pinterest, peu de gens y croient vraiment. Mais, dans certains secteurs, pour certains acteurs, les audiences commencent à avoir du sens. La crue est lente, mais elle croit. Et l’on y croit un peu. Le phénomène Instagram, lui aussi, prend de l’ampleur (et il va falloir en faire quelque chose…).

crue

4- Les phénomènes de mode continueront
Dubsmash en dernier, les phénomènes de mode sont légion sur Internet, et en matière de réseaux sociaux. On peut prédire qu’il y en aura d’autres en 20015.

dubsmash

5- Il est temps de prendre un risque

Depuis le temps qu’on attend un concurrent sérieux à Facebook, on devrait voir cette année en France arriver un acteur majeur. C’est une option boule de cristal, mais j’ai peine à croire que la décrue de Facebook ne commence pas à aiguiser les appétits. Et la surprise ne viendra pas forcément d’une start-up de la Silicon Valley, mais peut-être bien de Chine, ou de Russie, des pays qui ont prouvé, pour des raisons bien à eux, qu’ils pouvaient résister à l’offre américaine. Et, si vous êtes lion ascendant sagittaire, vous ne pourrez pas y résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.