Que penser de l’orthographe ?

On ne répète peut-être pas assez aux étudiants qu’un minimum d’orthographe ne peut pas faire de mal. Je ne cours pas après le zéro faute systématique, mais là…

Comme souvent des étudiants que je ne connais pas me demandent des conseils par mail. Et c’est le plus mal écrit des mails qu’il m’ait été donné de recevoir que je vous propose là. Il a pour objet "aidez nous." Il est envoyé par "lacelle louloute". Voici le texte :

bonjours,

je m appel margot je travail avec cynthia.nous sommes
deux étudiante des beaux arts de [j’enlève le nom de la ville par pitié, finalement].une de nos professeur nous
demande de travailler un théme sur internet et nous avons choisi le web
citoyens. "activisme" nous sommes perdues  car le théme est vaste et
nous aimerions savoir pour vous quelles sont les thémes les plus
"marqués". nous devons arriver  a une problématique et pour l’instant
elle esr: le web est il le moyen de representer la citoyenneté?  de
plus votre cite  est interessant  pouvez vous nous en dire plus.

merci d’avance deux étudiantes en perdission

ps: etes vous de la famille de jean christophe bailly qui a écrit " l’aventure des animots". merci

La réponse est non, je ne suis pas de la famille de Jean-Christophe Bailly. Je vous félicite de vous intéresser à des sujets aussi passionnants. Et je vous invite à réviser deux ou trois choses en expression écrite.

Rejoindre la conversation

13 commentaires

  1. Personnellement, je trouve que ce n’est pas une excellente idée de se moquer des messages qui vous sont adressés… Vous croiriez-vous déjà suffisamment célèbre pour considérer et exposer avec mépris les textes de ceux qui n’ont pas vos capacités ?
    De la part d’un formateur, je trouve que ca baigne dans la toute puissance narcissique…
    Cordialement,
    en espérant ne pas avoir fait de fautes…
    Sébastien

  2. j’en reçois souvent des pas mal dans le genre, mais là ce qui est bizarre c’est la référence à JCB : il n’est quand même pas des plus connus, l’auteur de « Panoramiques » ? ça sent un peu le piège, non ?

  3. et réponse à Sébastien E. ci-dessus : je suis pas du genre à en vouloir aux étudiants en Bx-Arts, souvent leur destin se décide en 1ère, et on les traite en échec scolaire – la dysorthographie chez eux n’est pas la même que le laisser-aller qu’on trouve avec les 1ères années de fac – ce qui nous fait mal à TOUS, et justifie la réaction de Sébastien (B, donc), c’est que la langue reste la clé de tout, et notamment sur le Net – c’est NOUS que cela met en souffrance – ce n’est pas du mépris, c’est de la peur – j’ai souvent le même genre d’étonnement stupéfait lors d’échanges avec des informaticiens parfois ultra pointus… la langue est à nous tous, mais à nous de cheminer avec elle, pas la laisser en route – moi je n’aurais pas répondu au message ci-dessus, pas plus que je ne réponds aux messages sous pseudo ou avec juste un prénom sans URL ni localisation

  4. J’ai signé mon message en renseignant le formulaire d’ajout de commentaire. Si vous regardez mieux cette page, vous y verrez mon nom.
    Pour reformuler ce que j’ai écrit, je pense que la diffusion du message reçu par Sébastien ne sert pas sa quête. D’une part, son auteur se sentira humilié (et je vois pas l’intérêt de cela), et d’autre part, la petite phrase cynique en fin de post éveille plus la moquerie que la peur dont vous parlez.
    Cela dit, je partage votre attachement à la langue et à l’orthographe.

  5. Il y a toujours des gens pour voir le mal partout. Certes, ce n’est pas très courtois pour les auteurs du message (et juridiquement condamnable sans leur consentement explicite) mais il faut considérer le contenu du message comme une illustration à une réaction personnelle. Sébastien E., vous devriez faire preuve d’un peu plus de relativisme.
    Personnellement, ce qui me marque le plus c’est la volonté d’avoir des réponses toutes faites, prêtes à être imprimées. Comment répondre de manière satisfaisante à des personnes visiblement désintéressées ?

  6. pour Sébastien Erard : ma remarque sur les pseudos n’était pas à votre intention – juste curiosité de ces messages qui arrivent régulièrement, par mail, avec des demandes de tous ordres, et qui ne sont signés que d’un vague pseudo ou prénom – idem en commentaires de blog…

  7. Je répète dès que j’en ai l’occasion que les jeunes n’ont jamais autant écrit, et que c’est bien. J’ajoute que le langage SMS n’est pas un souci : on parle ainsi dans certains cercles et cela n’empèche pas d’adapter ensuite son langage lorsqu’on change de destinataire.
    Alors, oui, ça me gène qu’on mette à mal cette théorie optimiste que j’ai.
    (Et j’ai une orthographe qui est loin d’être optimale…)

  8. Je n’ai jamais eu une bonne orthographe. Je fais des fautes. Mon métier ? Journaliste ! Je pense y avoir plutôt pas mal réussi. Au cours de ma carrière (j’ai aujourd’hui 62 ans et suis à al retraite) j’ai grimpé les échelons du métier depuis un poste de simple rédacteur jusqu’à ceux de rédacteur en chef et in fine de directeur de rédaction dans un groupe de presse mondial spécialisé dans les technologies de l’information. C’est dire que j’ai aussi lu et rewrité énormément de textes. Le problème que j’ai rencontré dans les articles des journalistes comme dans ceux des non-journalistes très diplômés est bien moins celui de l’orthographe que ceux du manque de richesse de vocabulaire et pire d’incapacité à développer clairement des idées. A construire un article selon un plan logique avec des phrases bien construites. On met trop souvent en avant le problème de l’orthographe (il existe aujourd’hui des correcteurs orthographiques très efficaces pour les fautes dites d’usages, et pas si mauvais pour la grammaire mais si on ne possède pas de vocabulaire et si on ne sait pas enchaîner correctement des idées on ne peux pas communiquer avec autrui efficacement). On m’objectera que ceux qui ont une mauvaise orthographe sont aussi, souvent, ceux qui manque de vocabulaire et de clarté dans l’expression. Peut être, mais mon expérience m’a montré qu’il y a de nombreuses personnes qui ont une excellente orthographe et qui pourtant s’expriment très mal ! Il conviendrait donc de mieux cibler le problème qui est moins celui de la « mauvaise orthographe » que celui de la pauvreté des moyens d’expression.

  9. J’ai déjà reçu des mails bien bien plus illisibles que celui -ci qui, il est vrai, comprend des fautes, mais est écrit en français et non en sms…C’est déjà ça !

  10. J’ai déjà reçu des mails bien bien plus illisibles que celui -ci qui, il est vrai, comprend des fautes, mais est écrit en français et non en sms…C’est déjà ça !

  11. Bon, juste pour mettre mon grain de sel. Peut-être cela changera-t-il avec le temps, mais il reste que pour moi l’orthographe est en quelque sorte la « première impression » donnée par un écrit. Je ne sais pas si c’est une question de génération, je ne pense pas être encore un « vieux con » (suis né en 69), mais je dois avouer que l’orthographe mal maîtrisée est rédhibitoire pour moi. À une époque où j’étais amené à recruter des gens, les lettres de motivation constellées de fautes allaient directement « à la poubelle ». Je n’en suis pas nécessairement fier, au contraire, mais c’était un premier filtre comme un autre.
    Par ailleurs, rien n’empêche qqun qui sait avoir des difficultés orthographiques d’utiliser un correcteur. Il y en a de très bons.

  12. Se relire rapidement avant de poster permet d’éliminer un maximum de fautes de frappe… C’est la première règle à respecter…

  13. Ceux qui jugent sur l’orthographe des uns et des autres sont les principaux acteurs du désintéressement des jeunes envers la langues française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.