Vous voulez comprendre comment Facebook fonctionne  ? Pourquoi il vous présente des photos de chats qui jonglent ? Des listes d’ingrédients pour la pizza ? Des raisons de vous convertir à la scientologie ? Lisez donc ce récit : Comment Facebook m’a mis sur la voie du Djihad. Et vous comprendrez pourquoi il faut, aussi, vous informer à l’extérieur du réseau social. Sur Twitter, par exemple, mais peut-être pas pour longtemps : alors qu’il se relance vis-à-vis des développeurs et des utilisateurs de mobiles, Twitter lui aussi a envie de choisir comment il vous présente l’information… Choisissez donc plutôt un vrai média, comme Brief.me, que je reçois avec plaisir depuis quelques jours. Ou, début 2015, la version du matin du Monde, sur tablette. Car plus ça va, plus on lit, et paye, sur tablette, comme le révèle une étude.

L’occasion, aussi, de lire cet article dans lequel Bret Taylor, ancien directeur technologique de Facebook, explique comment le site a décidé de créer un bouton « Like », et pas un bouton « J’aime pas ». L’occasion de se demander aussi pourquoi aucun des réseaux sociaux qui se sont montés en s’opposant au modèle de Facebook n’a réussi à décoller.

Rien à voir, on a beaucoup parlé de la rémunération des auteurs, cette semaine, dans le secteur de l’édition. Un débat que l’on peut revivre ici, notamment. Et l’on se demande si l’auto-édition, à travers notamment l’offre d’Amazon, n’est pas une solution. Un point de vue que ne partage pas Sophie de Closets, la patronne de Fayard, dans une longue et passionnante interview. Et, pendant ce temps là, le livre numérique se fait une place en bibliothèque, au Québec. Mais tout n’est pas si rose dans le livre électronique : Hadopi et le Groupement pour le développement de la Lecture Numérique (GLN), avec le concours de l’IFOP, viennent de publier une étude de fournie, qualitative et quantitative, sur les usages et les perceptions du livre numérique des français.

searchboxGoogle a lancé la Searchbox. Un champs de recherche supplémentaire, dans son moteur de recherche, qui permet d’accéder directement à la page qui vous intéresse. Mais un groupement d’éditeurs de sites, et non des moindres, n’en veulent pas. Dommage, cela simplifiait la vie des internautes. Google a l’air de reculer. Bon en même temps, en tapant directement dans le moteur de recherche la requête : site:www.nomdusite.com ma recherche, j’obtiens peu ou prou le même résultat qu’avec la search box…

A propos de Google, lire aussi le premier test de son nouveau service de mail : inbox, c’est sur Le Monde.fr.

 Mon article sur la longueur idéale d’un titre sur le web a connu un certain succès. Dans le même esprit, cette semaine, je vous propose une infographie (repérée ), avec plein de longueurs, pour plein de choses en ligne.

Internet zoo

 La vidéo de la semaine, c’est Vinvin. J’aimais bien son blog, il y a 10 ans. Il a fait son chemin, depuis.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.