Le bonheur est del.icio.us

Bien sûr, je connais Del.icio.us depuis un bon moment. J’ai testé, joué un peu avec, et, honte à moi, je suis passé à autre chose. Mais c’était pour mieux revenir. En préparant une session de formation sur le thème "veille et recherche d’information sur Internet", pour le Centre de Perfectionnement des Journalistes. Le thème tombait bien pour que je me replonge dans Del.icio.uc.
Résultat, j’ai tagué toutes les ressources dont je disposais pour en faire une liste. Une liste pour mon usage personnel, et celui, également, des stagiaires (mais, chut, ils ne le savent pas encore). Et, bonheur suprème, j’ai bel et bien trouvé quelques autres ressources en parcourrant les listes de sites de personnes qui avaient tagué les mêmes premiers sites que moi.
J’ai, d’ailleurs, rarement eu autant l’impression de surfer, littéralement, sur la toile, de lien en lien, de tag en tag, de liste en liste. Et j’ai rarement découvert autant de choses intéressantes en aussi peu de temps.
Del.icio.us, je t’ai adopté.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.