J’ai pensé que #176

J'ai pensé que sans attaches, sans nostalgie, sans racines, sans mémoire, sans territoire où poser son barda, où le retrouver, où l'éparpiller, sans retour, sans antériorité, j'aurais fait une phrase plus courte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.