En roumain…

Roumain
Paquet surprise étonnant dans ma boîte aux lettres (la vraie, celle qui s’ouvre avec une clé en métal) : la traduction en roumain d’un livre coécrit avec Ghéorghiï Grigorieff.
J’avais pris plaisir à rédiger toute la partie de ce livre qui contient des recettes de cuisine… Me dire que les Roumains vont gouter à ma soupe de fraises (très bonne, et de saison), je trouve cela un peu étrange : ce n’est pas la première fois que je suis traduit, mais cela c’était limité jusque là à quelques textes, dossiers de presse, etc. Rien qui soit signé de mon nom.
Si vous ne lisez pas plus le roumain que moi, la version française est toujours disponible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.