Ecrire, pourquoi ?

Tout est dans l’ordre de la question : on écrit, puis on se demande
pourquoi. Il ne s’agit donc pas de savoir pourquoi écrire, ou pourquoi
pas, mais pourquoi l’on écrit. (Ce n’est peut-être pas très clair, mais
je me comprends assez bien). A cette question essentielle, donc, ce
sont forcément des écrivains qui répondent. 41 écrivains : Philippe
Beck, Thierry Beinstingel, Pierre Bergounioux, Bernard Chambaz, Eric
Chevillard, Michel Deguy, Philippe Djian, Annie Ernaux, Jean-Michel
Espitallier, Philippe Favier, Eric Faye, Colette Fellous, Philippe
Forest, Didier Garcia, Christian Garcin, Albane Gellé, Julien Gracq,
Cécile Guilbert, Yannick Haenel, Elizabeth Jacquet, Ludovic Janvier,
Frédéric-Yves Jeannet, Charles Juliet, Hubert Lucot, Jean-Michel
Maulpoix, Marcel Moreau, Emmanuel Nardon, Paul Nizon, Bernard Noël,
Valère Novarina, Yaël Pachet, Charles Pennequin, Véronique Pittolo,
Christian Prigent, Nathalie Quintane, Jacques Reda, Marie Redonnet,
Tiphaine Samoyault, Jacques Serena, Jude Stéfan et Enrique Vila-Matas.

Difficile de penser qu’il n’y a pas, là-dedans, quelques propos fort intéressants (et d’autres moins, évidemment). Pour faire le tri, allez y voir.
Ecrire, pourquoi est publié aux toutes jeunes Editions Argol, créées en janvier 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.