Des paupières en retraite

Repéré dans Mon papa Razzi,  de Lionel Chouchon, aux éditions du Rocher, un joli :

«Je bats des paupières et en retraite »

La critique qui en fait état donne plutôt envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.