Comment il ne faut pas écrire

Antoine Albalat a déjà fait l’objet d’une note
sur ce blog. Et je découvre aujourd’hui la mise en ligne de son traité
"Comment il ne faut pas écrire", paru chez Plon en 1921. Une mine d’or
dont voici le projet:

Voici donc le plan que j’ai adopté pour ce nouvel ouvrage,
qui peut être considéré comme le développement logique de mes autres
livres : j’ai cru d’abord devoir dénoncer l’artifice des raffinés, la
tricherie de ceux qui veulent brouiller les cartes pour nier les règles
du jeu. Après avoir établi qu’on doit écrire comme on parle, même quand
on écrit supérieurement, j’étudie le rôle et la création des verbes
dans le style, l’importance des épithètes et des images; j’expose les
ravages qu’exerce la phrase à régime indirect, et j’examine la question
de savoir s’il existe un style naturel et un style fabriqué. Je
n’hésite pas à signaler, à ce propos, l’envahissement du style
archaïque dans la prose de notre temps. Je ne me suis pas seulement
efforcé de réduire ensuite à sa juste valeur l’art des sentences et des
maximes, qui tend à revenir à la mode ; j’ai attaqué en face et
impitoyablement le triple fléau de notre prose contemporaine : le style
psychologique, le style philosophique et le style-substantif. Enfin,
après avoir indiqué le mécanisme des tournures et des constructions et
le curieux retour de certaines expressions chez de très bons écrivains,
je termine par quelques pages sur l’état actuel de la critique et les
conditions nécessaires à la culture et à l’exercice du jugement
littéraire.


Préface et chapitre 1
: Faut-il écrire comme on parle?
chapitre 2: Le style et les livres qui vieillissent.
chapitre 3: Le rôle des verbes dans le style.

chapitre 4
: De l’emploi des adjectifs.

chapitre 5
: De la valeur des images.
chapitre 6: Les ravages du style indirect.
chapitre 7: Du style "fabriqué".

chapitre 8
: Du style archaïque.
chapitre 9: L’abus des maximes et sentences.
chapitre 10: Le mauvais style psychologique.
chapitre 11: Les ravages du style philosophique.
chapitre 12: Le style-substantif.

chapitre 13
: Les tournures et locutions vicieuses.

chapitre 14
: Les auteurs et la destinée des mots.

chapitre 15
: Les conditions de la critique littéraire.

L’ensemble des liens ci-dessus viennent d’ici, à lire en attendant de le dénicher chez Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.