Ceux que la Muse habite

« Nous sommes les proscrits, nous habitons l’abîme » (Paul Valéry)…
Les amateurs de contrepèterie auront saisi tout de suite de quoi il
retourne. Et ils se précipiteront sur le livre qui répertorie, sous
forme de dictionnaire, pas loin de 800 contrepets involontaires : Ceux que la Muse habite.
Etonnant comme les plus grands auteurs se retrouvent ici piégés…
Jacques Antel, en charge de la chaire de Contrepet du Collège de
Pataphysique, a concocté là un coktail jubilatoire pour un prix tout à
fait modique (3 Euros). On aurait tort de s’en priver, et de manquer la
sortie d’un tel livre le 2 mars 2005. Pour vous en saisir parmi les premiers, c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.