La valse des zeugmes

Dans son conte La Valse, Alphonse Allais livre un beau zeugme : « Tout à coup je fus tiré de ma torpeur par une petite main finement gantée qui s’avançait vers moi, et une voix fraîche qui disait: —Comment, te voilà, grande gouape! Je levai les yeux. » L’occasion d’en citer un faux, du même auteur, d’un… Poursuivre la lecture de La valse des zeugmes

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Des millions et des truffes

Pour la fine bouche et les portefeuilles amaigris, un zeugme d'Honoré de Balzac, tiré de Splendeurs et Misères des courtisanes (1847) : Il est dix heures, vous avez fini de dîner à neuf heures chez du Tillet avec votre pigeon, le comte de Brambourg, vous avez des millions et des truffes à digérer, repassez demain… Poursuivre la lecture de Des millions et des truffes

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Cent ans

En 1988, sur l'album Putain de camion, Renaud fait semblant d'avoir cent ans. Une jolie chanson, on trouvait et on trouve encore, d'ailleurs. Avec une reprise en 2008 assez émouvante par Vincent Delerm, avec Bénabar et… Renaud. Un Renaud à la voix cassée, éraillée, voire fausse, qui, pour le coup, a l'air de les avoir,… Poursuivre la lecture de Cent ans

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

De l’élévation de l’esprit et des chats siamois

  Sur le site de l'Oulipo, Marcel Benabou a mit en ligne un beau travail sur le zeugme intitulé "Préférences zeugmatiques". Je le cite comme il se doit dans Les zeugmes au plat, mais sans avoir remarqué alors que le pauvre aurait été plagié par Francis Blanche, un plagiat par anticipation dont les oulipiens font… Poursuivre la lecture de De l’élévation de l’esprit et des chats siamois

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

El Desdichazeugme

El Dedischado est aujourd'hui bien plus qu'un poème célèbre de Nerval : c'est un terrain de jeu pour amateurs de détournements et de contraintes littéraires. A tel point que sortit en 2002 sous la signature, collective, de Camille Abacar un merveilleux livre, malheureusement aujourd'hui indisponible : Je suis le ténébreux : 101 avatars de Nerval… Poursuivre la lecture de El Desdichazeugme

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Tout perdu

L'Agence France Presse commet le zeugme du jour, en titre d'un dépêche sur la situation au Japon, après le séisme et le tsunami : Les sinistrés de Sendai ont tout perdu, sauf leur calme

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Lazzis, coq-à-l’âne, quolibets, quiproquos, amphigouris, etc.

Je viens de passer une partie de mon dimanche après-midi à lire le Dictionnaire des calembours et des jeux de mots, lazzis, coq-à-l'âne, quolibets, quiproquos, amphigouris, etc. / recueillis par le Bon de La Pointe et le Dr Eugène Le Gai -Passard (Paris)-1860. C'est un des grands plaisirs de Gallica : tous ces vieux ouvrages… Poursuivre la lecture de Lazzis, coq-à-l’âne, quolibets, quiproquos, amphigouris, etc.

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Des paupières en retraite

Repéré dans Mon papa Razzi,  de Lionel Chouchon, aux éditions du Rocher, un joli : «Je bats des paupières et en retraite » La critique qui en fait état donne plutôt envie.

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Le zeugme, une faute ?

Si les plus grands auteurs zeugment, les plus zélés grammairiens s’en offusquent. Pour preuve ces lignes tirées du Grand dictionnaire universel du XIXème siècle (1866-1877) de Pierre Larousse [L’ellipse] est moins régulière dans ce vers d’Andromaque, de Racine: Le coeur est pour Pyrrhus, et les vœux pour Oreste. Ce passage du singulier au pluriel, que… Poursuivre la lecture de Le zeugme, une faute ?

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes

Secondaire, le zeugme ?

Depuis longtemps, le zeugme est mal aimé. La preuve, encore, avec cet extrait du Dictionnaire universel des connaissances humaines publié en 1857-1859 en 8 volumes, sous la direction d'Adolphe Benestor Lunel. L'article consacré à la rhétorique comprend ces lignes : Outre ces figures, il en est encore plusieurs autres que nous ne ferons que nommer… Poursuivre la lecture de Secondaire, le zeugme ?

Publié le
Catégorisé comme Zeugmes