Quand Pierre Dac invente la presse moderne

On ne saurait trop recommander la lecture des romans de Pierre Dac aux jeunes générations. Ils sont de mes livres de chevet dans lesquels je picore doucement de peur d’en avoir fini. Quelques pages plusieurs soirs par semaine avant d’éteindre. Pour les autres soirs, d’autres livres. Bref, je lis en ce moment Les Pédicures de… Poursuivre la lecture de Quand Pierre Dac invente la presse moderne

Canal Plus, ou moins

Je n’ai rien contre Canal Plus. J’ai été adolescent devant ses films cryptés, ou en clair. Je m’y suis abonné dès que j’ai eu la télévision (pas tout de suite, donc, j’ai eu une période sans, où, avouons-le, j’écoutais France Culture le soir). Mais cela fait plus de 20 ans que je paye mon obole… Poursuivre la lecture de Canal Plus, ou moins

Comment je n’ai pas fait fortune en mettant mon roman sur Amazon

J’ignorais qu’on pouvait tomber aussi bas. J’ignorais que je tomberais aussi bas. Mais je veux vous faire profiter de mon expérience. Alors qu’Amazon communique sur les succès de sa plateforme d’autopublication, il faut savoir que tous les livres ne rencontrent pas le succès escompté.

La phrase de Maylis de Kerangal

Le roman Réparer les vivants de Maylis de Kerangal a reçu tellement de prix, été vendu à tellement d’exemplaires, qu’on pouvait craindre, sans rien en savoir, qu’il s’agisse d’un roman populaire, dans le sens où le style comme le propos en soit nivelé pour être lisible par le plus grand nombre. Cette lisibilité, je la… Poursuivre la lecture de La phrase de Maylis de Kerangal

Un député élu à pile ou face

Elu à pile ou face ! Voilà qui ne pouvait qu’attirer mon attention. Car le sujet des tirages à pile ou face et au cœur de mon roman Eno, la chasse aux rastacs, et que je découvre avec fascination, depuis, toutes ces occasions où la réalité dépasse presque la fiction.

Publié le
Catégorisé comme Divers Étiqueté

Medialab session Rouen 2015

Garçon, s’il vous plait, un média numérique ! C’est un peu le principe des Medialabs. Et il va en y avoir un à Rouen, fin juin. Des équipes : graphistes, développeurs, journalistes, entrepreneurs qui auront 48 heures pour créer un média. Plus facile à dire qu’à faire. Mais rigolo, et, j’espère, plein de surprises.

Parfum : conservez l’odeur de vos morts

On gardait quelques effets personnels, un bibelot, le fauteuil dans lequel il aimait s’asseoir, une veille chemise qu’il portait, sa pipe, un livre qu’il avait sur sa table de chevet, une urne avec ses cendres. Et des souvenirs. On pourra, bientôt, conserver une bouteille de son odeur. Un parfum distillé à partir de sa chemise… Poursuivre la lecture de Parfum : conservez l’odeur de vos morts

Publié le
Catégorisé comme Divers

Godblessyoo : vos photos officiellement bénies par l’église catholique

Le buzz est garanti. Parce que l’idée parait farfelue, tirée par les cheveux, auréolée de sa part de délire. Jugez plutôt : Sélectionnez ou prenez une photo depuis l’application et effectuez un signe de croix sur l’écran tactile de votre Smartphone ou de votre tablette. Votre photo sera alors partagée sur Facebook, Twitter, par MMS… Poursuivre la lecture de Godblessyoo : vos photos officiellement bénies par l’église catholique

Publié le
Catégorisé comme Divers

Deux versions de la vidéo sur le lipogramme

J’ai tenté une première approche d’une vidéo pour expliquer le lipogramme. La qualité du son laisse un peu à désirer, et j’ignore si l’idée du bruit du clavier en fond sonore en est une bonne. Mais j’ai le sentiment de n’être pas loin de tenir quelque chose. Voici donc les deux versions de la vidéo.… Poursuivre la lecture de Deux versions de la vidéo sur le lipogramme

Dans les archives du Commissariat général aux questions juives

En cours, un travail qui me fait me plonger dans les archives départementales de Seine-Maritime, période 1939-1945. Là, ce qu’il reste du Commissariat général aux questions juives. Feuilles jaunies, défraîchies, résidus d’une administration dont il conviendrait de ne pas oublier ce dont elle a été capable. Et s’apercevoir que des gens ont pu écrire sérieusement… Poursuivre la lecture de Dans les archives du Commissariat général aux questions juives