18 janvier – Faustine

Je classe les mots qui me plaisent dans une boîte. Je les écris sur des petits papiers que je découpe, et je les range dans des cases, comme d’autres font des clous et des vis. Au milieu les noms de couleur : grenat, fuchsia, nacarat, zinzolin… En haut à gauche, les goûts : astringent, capiteux,… Poursuivre la lecture de 18 janvier – Faustine

17 janvier – Anthony

Il faudrait toujours avoir un motif pour agir, une motivation, une raison. Il est pourtant prouvé, statistiquement, que le crime gratuit est le moins risqué de tous. Le meurtrier a toutes les chances de rester introuvable s’il n’a pas de mobile. Il plie la réalité à une volonté arbitraire, quasi aléatoire, et allez remonter jusqu’à… Poursuivre la lecture de 17 janvier – Anthony

16 janvier – Priscilla

Je tourne devant lui sur la pointe d’un pied, bras à l’horizontale, ma jupe se soulève un peu, ça fait toujours son petit effet. Je lui demande : « Tu ne me trouves pas un peu enrobée ? » Il s’en sort par une pirouette : « Mais voyons ma chérie, je te trouve à mon goût, surtout ».… Poursuivre la lecture de 16 janvier – Priscilla

15 janvier – Ablebert

Va te faire cuire un oeuf ! Vous parlez d’une expression. Il vaudrait mieux éviter. Je ne voudrais jamais aller me faire cuire un oeuf ni envoyer quelqu’un dans cette direction. Même s’il existe des machines spécialement conçues pour cela. Parce que l’homme fait preuve d’une capacité d’invention étonnante, même là où une casserole dûment… Poursuivre la lecture de 15 janvier – Ablebert

14 janvier – Nina

On n’est pas des moutons. On voudrait pas. Moi, j’ai toujours voulu être la bergère, et qu’un prince doux et fort à la fois arrive et me transforme en princesse au milieu des fleurs. C’est comme cela que les choses devaient se passer. Et puis non. On finit du côté du troupeau, et les princes… Poursuivre la lecture de 14 janvier – Nina

13 janvier – Rémi

La viande, je la mange saignante. Ou bleue. Je ne sais pas pourquoi on dit bleue alors qu’elle est rouge. Quand je n’ai pas de bleu, je mets du rouge. C’est de Picasso, je crois. Un gars qui devait aimer la viande. Et le poivre. Je me demande si Picasso achetait sa peinture en promo.… Poursuivre la lecture de 13 janvier – Rémi

12 janvier – Tatiana

Besoin de soleil, besoin de vacances, besoin d’ailleurs. Toujours ça, au milieu de l’hiver. Besoin de mer, de cris d’oiseaux, d’odeur de poisson qu’on décharge sur des quais brûlants de soleil. Besoin d’été, quoi. Je voudrais partir, ouvrir une fenêtre sur une plage où s’égayent des adolescents insouciants. Je sais que je rêve. Mais ça… Poursuivre la lecture de 12 janvier – Tatiana

11 janvier – Palémon

J’aime la précision. Les gens sont toujours trop vagues, et, du coup, on ne sait plus exactement où l’on en est, ni ce qu’on doit faire. « On verra »… mais on verra quoi ? Ils sont marrants, c’est comme ça qu’on commet des erreurs, et après on passe des heures à tout réparer, ou à recommencer… Poursuivre la lecture de 11 janvier – Palémon

10 janvier – Guillemette

Je n’ai plus l’âge de me baisser. C’est malheureux, mais mon dos me fait terriblement souffrir. Alors les miettes peuvent bien rester un moment où elles sont. De toute façon, je ne vois plus la poussière. Je ne vois plus grand-chose. L’appartement est plus agréable s’il est propre. Et pour les visites de la famille,… Poursuivre la lecture de 10 janvier – Guillemette

9 janvier – Adrien

Tu crois que je peux lui offrir une robe ? Ça se fait, ça, d’offrir une robe ? Ce n’est pas grossier ? Déplacé ? Incongru ? Je trouve que cette robe lui irait bien. Je peux l’acheter et lui offrir ou tu crois qu’elle le prendra mal ? Peut-être qu’elle la trouvera moche ?… Poursuivre la lecture de 9 janvier – Adrien