8 août – Dominique

Encore du concombre. Est-il plus ou moins cher que la dernière fois ? Difficile à dire. Tout dépend. Leurs promos ça fait tourner bourrique. Je les ai vu à 99 centimes, mais le deuxième était à moitié prix. Alors, si on en achetait deux, c’était moins cher qu’aujourd’hui. Mais un seul, c’était plus. Comment ils font leurs calculs pour s’y retrouver ? Et moi, je m’y retrouve comment. C’est bien le concombre, l’été. C’est rafraichissant. J’en prendrais bien deux. Mais j’aurai vraiment l’impression de me faire avoir, du coup. Parce que le deuxième au même prix, ce n’est pas rentable. Et puis, si tu y réfléchis, c’est le même prix pour les petits concombres de 300 g et les gros de 500. Ca complique encore mes calculs. Si j’achète un gros alors que la dernière fois j’avais eu deux petits, est-ce que je ne fais pas une affaire, finalement. C’est complexe. Je crois que je vais prendre des tomates.

1 commentaire

  1. Le concombre, la pastèque, voilà des aliments remplis d’eau. Ils sont bien utiles au cœur d’un été caniculaire. Des informations circulent sur le risque de manque d’eau potable. Le concombre résiste. Pour moins de 90 centimes, il peut être consommé en bâtonnets pour l’apéritif, s’il reste de l’eau pour préparer le pastis.

Répondre à Christophe Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.