7 août – Gaétane

C’est le moment de l’intimité, le moment où tu peux lui envoyer un message alors qu’il est parti faire les courses et que tu as oublié : « Ah, et tu peux me prendre des tampons ». Tu lui précises la marque que tu prends d’habitude, tu donnes tous les détails. Il ne les sait pas encore. Si votre histoire dure, il retiendra. Mais là, tu précises. Il répond ok. C’est simple, c’est clair. Et puis il se rend dans le rayon. Tu imagines qu’il va hésiter un peu, il n’a pas l’habitude. Il croisera peu d’hommes, là. Peut-être qu’il n’y a pas la marque, alors il va te demander. Ou il va trouver. Pas très sûr de lui, il posera négligemment les boîtes sur le tapis roulant. La caissière ne réagira pas plus que pour la tranche de pâté de foie ou le pot de moutarde. Et, en arrivant à l’appartement, il te les donnera avec un négligent « Tiens, c’est pour toi ». Pour qui d’autre ? Merci. Tu diras merci. Et puis ce sera tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.