30 octobre – Maéva

Il y a des produits qu’on n’a pas envie de repérer dans le catalogue, des têtes de gondole qu’on voudrait éviter, des choses qu’on hésite à mettre dans son caddie, et puis lorsqu’on rentre chez soi, on en a pris, malgré tout, et plutôt deux fois qu’une, et on range ça dans le placard en se promettant que c’est la dernière fois. C’était bon marché, vraiment, une promo d’enfer, alors on a craqué et on se promet qu’on ne mangera pas tout d’un coup. Et puis, c’est pour faire plaisir à quelqu’un d’autre. Je n’y toucherai pas… Ou alors juste une cuillère. J’ai un vrai talent pour me donner bonne conscience dans ce genre de situation. Je me trouve des excuses extraordinaires et j’occulte avec aisance tout argument raisonnable. Pas que je sois faible, mais il est clair que c’est plus fort que moi et il faut choisir ses combats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.